FICTIONS_ASSEMBLAGES
 

vagareaRoma_1.jpg

ROMA

Créations les plus récentes, je les mets à l'honneur et ouvre mon vernissage du 24 mars 2022. Ma résidence à Rome de novembre 2021 a été fructueuse. Jugez en... cliquez... Bien à vous.

NEW YORK

JAPAN STORIES

MIAMI

INDIAN DREAMS

JERUSALEM

TEL AVIV

«J’écris des histoires en images. Je croise mes «acteurs» dans la rue, les détache de leur contexte original pour les transposer dans des fictions naissantes.

M’éloignant ainsi de la conception du photographe qui témoigne, j’agis et travaille en réalisateur de cinéma. Je déconnecte mes personnages de « la matrice », et active une réalité inédite.

Chaque tableau est une composition dans laquelle des rencontres fortuites se télescopent. Des passerelles imaginaires se créent entre les personnages, les situations et les décors. Je construis des instantanés fictifs fondés sur une imbrication de substitutions d’identités, d’«urbanités» souvent antagonistes.

Je signe des mises en miroir de mémoires «inventées», je sublime des situations apparemment banales en leur conférant une dimension romanesque. Images parfois surréalistes, je livre en pâture des séquences de films qui ne seront jamais tournés.

INTERSTICES

envol_120x120.jpg

J’invite le spectateur à suivre ses priorités visuelles dans des décors urbains issus d’amas de strates constituées de matières, de couleurs, de densités mixées à l’aide d’une moulinette numérique. Je compile, j’assemble, j’amasse des moments capturés, attendus, improvisés, parfois volés, le plus souvent dans des complicités tacites. Transfigurées, les villes deviennent des personnages à part entière.

Très interventionniste sur l’architecture, j’aime faire côtoyer des antagonismes pour donner naissance à des quartiers tout à fait improbables. Matière à controverses picturales, architecturales, ces assemblages, mais aussi ces combats d’images, ces

cadres établissent des priorités visuelles, même si je reste convaincu que la polarisation de l’oeil est à fortiori dans ces compositions - encore plus personnelle.»

Très interventionniste sur l’architecture, j’aime faire côtoyer des antagonismes pour donner naissance à des quartiers tout à fait improbables. Matière à controverses picturales, architecturales, ces assemblages, mais aussi ces combats d’images, ces

cadres établissent des priorités visuelles, même si je reste convaincu que la polarisation de l’oeil est à fortiori dans ces compositions - encore plus personnelle.»

MADE IN JAPAN

STREET PHOTOGRAPHY