PARCOURS

Après des études de droit et en parallèle un parcours de régisseur au théâtre, «j’entre» en images en 1979 à Paris. Assistant de nombreux metteurs en scènes et photographes entre 1979 et 1984, je passe à la réalisation de films en 1985 tout en continuant à faire des photographies.

Je réalise de nombreux spots publicitaires, en France et à l’étranger, films de court métrage, documentaires et reportages pour la télévision ainsi que de nombreux films de commande pour des grands comptes.

1993 – Création de Sam Play Production (films) avec laquelle je travaillerai jusqu’en 2001 comme réalisateur - producteur. 

 

2002 - De nouveau free lance, je voyage et signe de nombreux spots publicitaires à l’étranger. (Allemagne, Maroc, Italie)

 

2005 - je créé une nouvelle société, Vidéograph.com à cheval entre la production de films et le web. Cette société est née d’un désir de création multimédia après un passage par l’école des Gobelins à Paris.

 

A partir de 2007 je me consacre à une série photographique, très inspirée par le cinéma , « Fictions_Assemblages ».

 J’alterne Clips, documentaires, créations web, photographique et multimédia.

 J’expose mes images fixes régulièrement en France et à l’étranger.

 

En 2004/2005 j’intègre le groupe d’artistes de la Galerie Dima dirigée par Patrick Haziot dans le Marais à Paris. Puis en 2009 la Galerie Menouar dirigée par Rabia Menouar toujours dans le Marais à Paris. J’ai eu le plaisir d’exposer à de très nombreuses reprises dans ces deux galeries.

Depuis peu, j’accroche avec succès à la galerie Ma Kolett Paris dans le 8° arrondissement.

En parallèle, je participe à de très nombreux salons d’art contemporain tant en France qu’à l’étranger, ainsi qu’à des ventes aux enchères à Paris. 

 

EXPOSITIONS

2005

Maison de l’Artisan - Paris - «Maallem» 

Suer les mêmes images extraites du documentaire éponyme,  40 vidéographies avec Isabelle MARLIAC.

Place du Palais Royal 

en présence de son excellence l’Ambassadeur du Maroc M. SIJILMASSI

 

2004

Galerie DIMA - Paris, «Reves Indiens» . Art Fair Paris, Art Fair Londres

 Galerie DIMA – JERUSALEM premier acte Paris 4°

 

2008

ARTGALERIE – Paris 15° - «FICTIONS_ASSEMBLAGES_Assemblages TEL AVIV - JERUSALEM» 

 

2009

Galerie MYFACE – Paris 8° articule en deux actes 

«FICTIONS_ASSEMBLAGES_Assemblages TEL AVIV - JERUSALEM» 

 

2010

«TROUGH MY WINDOW» NEW YORK - en résidence 

 

2011

Festival du Cinéma Israélien au Cinéma des Cinéastes à PARIS

«FICTIONS_ASSEMBLAGES_Assemblages TEL AVIV - JERUSALEM» 

 «REVES INDIENS» - HÔTEL DE L’INDUSTRIE - PARIS

 

2012

Galerie MENOUAR - PARIS

«FICTIONS_ASSEMBLAGES_Assemblages TEL AVIV - JERUSALEM» 

CCJ de Neuilly

Galerie MENOUAR - PARIS

"Through the window"  "Fictions_Assemblages - New York" 

GALERIE DE L’ARCHEVÊCHÉ - Aix en provence

 

2013

ESPACE D’ART CONTEMPORAIN DU LARITH - Chambéry 

GALERIE MAISON DES SOURCES - Beaujeu

GALERIE MARS LONGA - Marseille Florence Mourri avec le soutien de SICIER EXPERTS

 

2014 

Chambre Economique de Chambéry - «HasArtDez vous»

Galerie MENOUAR - PARIS

Domaine des Arts - Antibes

MAISON DES SOURCES - Beaujeu

FORUM DES ARTISTES-Gilly sur Isère

Galerie Sarah GRUBER_THANN

Galerie MENOUAR - PARIS

 

2015

en Résidence au Japon

Galerie MENOUAR - PARIS

FORUM DES ARTISTES-Gilly sur Isère

 

2016

Galerie 29 - Evian les Bains

GALERIE ANKH'ARTS _ Lavaur

Galerie MENOUAR - PARIS

2017

Galerie MENOUAR - PARIS

2018

Galerie VIVENDI PARIS Place des Vosges

Salon de la Tarentaise SAVOIE

Salon Art3F CANNES

Salon Art3F REIMS

Salon Art3F BORDEAUX

Salon Art3F MULHOUSE

2019

Salon Art3F PARIS

Salon Art3F TOULOUSE

Salon Art3F NANTES

Salon Art3F ANNECY

Salon Art3F LYON

Salon Art3F REIMS

Salon Art3F BORDEAUX

Salon Art3F MULHOUSE

  • Facebook Black Round
  • Instagram Black Round
  • Twitter Black Round
 

Pour mémoire, nous rappelons ci-dessous les dispositions fiscales qui favorisent le mécénat d'entreprise. 

 

Article 238 bis ABModifié par Loi n°2005-1720 du 30 décembre 2005 - art. 70 JORF 31 décembre 2005Les entreprises qui achètent, à compter du 1er janvier 2002, des oeuvres originales d'artistes vivants et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition. La déduction ainsi effectuée au titre de chaque exercice ne peut excéder la limite mentionnée au premier alinéa du 1 de l'article 238 bis, minorée du total des versements mentionnés au même article. Pour bénéficier de la déduction prévue au premier alinéa, l'entreprise doit exposer dans un lieu accessible au public ou aux salariés, à l'exception de leurs bureaux, le bien qu'elle a acquis pour la période correspondant à l'exercice d'acquisition et aux quatre années suivantes. Sont également admises en déduction dans les conditions prévues au premier alinéa les sommes correspondant au prix d'acquisition d'instruments de musique. Pour bénéficier de la déduction, l'entreprise doit s'engager à prêter ces instruments à titre gratuit aux artistes-interprètes qui en font la demande. L'entreprise doit inscrire à un compte de réserve spéciale au passif du bilan une somme égale à la déduction opérée en application du premier alinéa. Cette somme est réintégrée au résultat imposable en cas de changement d'affectation ou de cession de l'oeuvre ou de l'instrument ou de prélèvement sur le compte de réserve. L'entreprise peut constituer une provision pour dépréciation lorsque la dépréciation de l'oeuvre excède le montant des déductions déjà opérées au titre des premier à quatrième alinéas.